Quelle manche choisir pour sa bêche de jardin ?

La bêche de jardin est un équipement de jardinier qui s’utilise manuellement. Les bras sont extrêmement sollicités à chaque usage, d’où l’importance du choix de la manche. Il est nécessaire à cet effet de prendre en compte quelques critères.

Le matériau de fabrication du manche

La matière du manche fait partie des critères déterminants lors du choix d’une bêche de jardin. La solidité et l’efficacité de l’outil en dépendent. Le manche peut varier suivant chaque modèle. On distingue les manches en bois, synthétiques, en acier, en aluminium ou en plastique. A chacun ses particularités, mais l’essentiel est qu’il soit robuste et résistant. Très classique mais durable, le bois est un modèle polyvalent mais ne présente aucun confort. Le manche en acier et en aluminium résiste aux chocs et aux vibrations. En matières synthétiques, fibre de verre, polypropylène et résine, cet élément a l’avantage d’être léger et  imputrescible.

La taille et le système de fixation du manche

La taille de manche d’une bêche de jardin doit être proportionnelle à la tête de l’outil et à l’utilisateur. Pour vous donner une idée, choisissez une longueur du manche de 1,2 m pour les personnes de 1m 75 à 1m 95. Ce sera encore mieux si vous utiliserez un manche télescopique, qui s’adapte à différentes hauteurs. Quant au système de fixation, il y en 4 types d’emmanchement : l’emmanchement autobloquant inversé, l’emmanchement classique, l’emmanchement à douille et les raccords rapides. Ce dernier convient uniquement aux manches multi-usages.

Les différentes formes du manche de la bêche du jardin

Le manche de la bêche de jardin peut se présenter sous trois formes différentes, qui répondent chacune à des besoins spécifiques. Entre autres, le manche en pomme est la plus reconnue de toutes. Il s’agit du modèle le plus ancien, qui est tige sur la bordure. Exempt de poignée, ce type de manche se tient avec les deux mains. Le manche en béquille ou manche en T permet à l’utilisateur de s’appuyer dessus pour dépenser plus d’énergie en enfonçant l’outil dans la terre. Les variantes avec une poignée en forme de D semblent les plus faciles et plus confortables à manipuler.

 

En prenant en compte ces différents éléments, il vous sera plus facile de trouver le manche qui vous garantit un véritable confort de travail, tout en évitant les ampoules et ménageant vos lombaires.

Lire :Mon test sur le nettoyeur Kacher K5 / Comment est composer une douche à l’italienne ?/ Comment avoir une belle barbe de trois jours ?